Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juin 2021 1 14 /06 /juin /2021 11:40
logosansas.png

Bienvenue sur le blog de SANSAS

 

Vous pouvez nous rencontrer

en vidéo conférence

tous les lundis & vendredi à partir de
        17h00 & jusqu'à 19h00         
                          On Zoom sur le net, 

Les réunions sont en vidéo conférence!!!

Venez nous rejoindre!!!

Pour vous inscrire envoyer un e.mail avec prénom

aux l'adresses si dessous :

 sansas.nice@yahoo.fr 

 claude.job@orange.fr

  

 

Cette permanence permet à toutes les personnes le souhaitant d'être accompagné dans la voie de la guérison. Ouvert à tous. 

 Vous trouvez également sur ce blog de nombreuses informations relatives à l'alcoolisme par thème (exclusion, reconnaissance, cure, couple, famille, ...).

 si cela vous intéresse, vous pouvez inscrire votre adresse email dans le champs de la colonne de droite "Newsletter prévu à cet effet, pour recevoir le thème du groupe de parole de la semaine.

Le blog de SANSAS - Santé Sans Alcool Solidarité
***************************************

 

"RdR qu’en pensons-nous après RAAMO"

 

Risque : diminuer la possibilité d’un dommage

Dommage préjudice affectif

La RdR a été inventée spécialement pour les drogués, surtout les injecteurs en raison des :

   Risques sociaux : vie affective et vie professionnelle.

   Risques sanitaires : VIH, hépatite.

La population générale n’a pas la perception de la dangerosité, pour les experts :

L’alcool est beaucoup plus dangereux que l’héroïne, la cocaïne, le tabac ou le cannabis,

Il y a sous estimation des dangers de l’alcool.

Il ne faut pas réduire le soin à la cure il y a d’autres dispositifs de soins à ne pas négliger.

Il est important que l’état prenne ses responsabilités :

   Production mieux encadrée

   Attention aux produits variés tels que Prémix ou alcopops.

   Réglementation des lieux de vente

   La loi Evin ne doit plus être systématiquement déshabillée.

Il faut faire attention a la perception de l’alcool

   Un buveur d’alcool est = à un bon vivant

   Un alcoolo dépendant est = quelqu’un qui ne sait pas boire.

La RdR n’est pas un intermédiaire au « sans produit »

   Il faut s’émanciper de la notion arrêt total et définitif et rendre l’usager acteur, il faut accompagner l’usager dans sa liberté, sa compétence et son expérience.

Il est interdit d’interdire (slogan de Mai 68), la prohibition n’ayant jamais fait avancer le schmilblic.

Partager cet article
Repost0
2 juin 2021 3 02 /06 /juin /2021 17:51

Avec BEAUFILS Laurence et Claude JOB nous sommes allés le jeudi 27 mai 2021 à l'IESTS à Nice, en présentiel, informer les élèves de première année d'assistantes sociales sur l'alcoolisme.

Comme nous le faisons à chaque intervention en milieu scolaire il y a une première partie de théorie et une deuxième partie de témoignage et questions réponses.

Il y avait une quarantaine d'étudiantes (un seul étudiant) dans l’amphithéâtre de l'IESTS qui ont été impressionnées par les chiffres de la maladie alcoolique en France.

On commence par donner les indications sur le verre standard qui contient 10 gr d'alcool pur par verre et donne une augmentation de l'alcoolémie de 0.2 gr par litre de sang et sa dégradation se fait à raison de 0.1 gramme par heure.

Le thème a été comme d'habitude : étude du passage de l'alcool dans le cerveau.

La dépendance avec la THP (tetrahydropapaveroline)

Création de la THP dans le cerveau avec le manque d'enzyme ALDH pour dégrader la dopamine du cerveau puisqu'elle sert en priorité à la dégradation de l'alcool dans le foie : La dopaldéïde du dépendant à l'alcool en s'accumulant dans le cerveau se combine avec la dopamine pour créer la THP.

Partager cet article
Repost0
7 mars 2020 6 07 /03 /mars /2020 15:58
Thème du jour
Quelle boisson preniez vous et en quelle quantité
Partager cet article
Repost0
2 mars 2020 1 02 /03 /mars /2020 15:48

Thème du jour

Quels sont les symptômes de sevrage et comment les éviter

Les prénoms sont des pseudos

 

Henri, pour éviter le retour à l’alcool il faut venir se ressourcer à SanSAS. Son symptôme de sevrage a été un coma éthylique de 3 jours à l’Archet quand il est venu pour faire un sevrage, non désiré mais envoyé là par son médecin traitant. Une révélation, il a commencé à vivre à 60 ans.

Abdel, nous informe de sa nouvelle rechute. Il trouve qu’il n’a pas de problème.

Antoine son symptôme de sevrage a été un gros delirium tremens.

Il avait décidé d’arrêter de boire tout seul afin d’aider Annette à sa sortie de l’hôpital où elle était. Il a réussi à amener la voiture devant la clinique, il n’a pu remplir les papiers de sortie, il n’a plus pu conduire pour revenir chez lui, il n’a pas pu faire les courses à la pharmacie. Son moral était dans les chaussettes. Le lundi, Annette l’a conduit chez le généraliste, qui l’a envoyé aux urgences de l’hôpital, qui l’a envoyé en psychiatrie. Ils avaient détecté un delirium tremens.

Antoine voyait des bestioles sortant du mur, sa chambre était infestée de rats, une meute de chats est passé sur lui imprimant leurs aptes sur son torse.

Il s’est perdu dans l’hôpital qui pourtant était tout petit.

Pour le soigner ils lui ont fait boire des litres d’eau, et probablement quelques médicaments psychotropes. Ce délirium a duré 4 jours à l’hôpital et trois jours à la maison. C’est très long. Mais ce fut le début de sa résurrection.

Pour éviter le delirium tremens, il ne faut surtout pas arrêter de boire sans un avis médical et un suivi par le médical, car il peut y avoir aussi des crises d’épilepsie graves. Le delirium peut être également mortel.

Louane s’est crue en voyage en train alors qu’elle était hospitalisée à l’Archet alors qu’elle faisait une pancréatite aigüe.

On lui a fait passer des radios de la tête. Elle a eu beaucoup de trous noirs et ne se rappelle pas tout ce qui s’est passé durant ce délirium. Elle faisait beaucoup de rêves dont elle ne se rappelle plus les contenus.

Au Calme elle a été dans un cadre idyllique pour elle.

Alexandre avait beaucoup de tremblements. Il n’arrivait plus à manger, Comme beaucoup il a eu pleins de trous de mémoire. Ce qui lui a fait du bien se sont les perfusions de magnésium au CALME.

Abdel, malgré sa rechute se sent bien quand il vient le lundi à l’association.

Sabine était soignée pour dépression à la Grangéa et il y avait certainement des médicaments pour un sevrage de l’alcool. Elle était montée à 24 de tension.

Son sevrage s’est passé comme une lettre à la poste.

Elle a eu beaucoup plus de mal pour arrêter les médicaments psychotropes dont elle était devenue dépendante.

Janou, le 30 octobre 1988, elle était très mal, elle avait la peur de la mort. Si elle continuait elle mourrait, si elle s’arrêtait elle mourrait aussi. Quel dilemme. Elle a téléphoné à SOS alcool, elle est tombée sur la bonne personne, le bon jour et le bon lieu.

Elle a eu le tournis pendant une huitaine de jours Elle ne se rappelait plus de rien pendant son arrêt d’alcool.

Elle est allée au CHA.

Le plus dur c’était sa tête.

Elle n’avait pas une abstinence heureuse.

Lino n’a pas eu de problème de sevrage.

Les seules choses qui lui ont manqué ce sont ses sorties du soir où il allait pour  jouer aux cartes, mais qui se terminaient toujours par une grosse prise de boissons alcooliques qu’il n’arrivait pas à maitriser. Depuis il n’est plus retourné en prison.

 

Partager cet article
Repost0
2 mars 2020 1 02 /03 /mars /2020 14:43
Partager cet article
Repost0
1 mars 2020 7 01 /03 /mars /2020 14:46

Thème

Quels sont les symptômes de sevrage et comment les éviter.
Partager cet article
Repost0
19 janvier 2020 7 19 /01 /janvier /2020 16:10

Thème du jour

Les soi-disant bienfaits de l'Alcool
Partager cet article
Repost0
5 janvier 2020 7 05 /01 /janvier /2020 11:00

Thème

Comment se sont passés les fêtes.
Partager cet article
Repost0
27 décembre 2019 5 27 /12 /décembre /2019 14:47
Thème du jour
Bilan de votre année
Partager cet article
Repost0
9 décembre 2019 1 09 /12 /décembre /2019 15:23

Thème du jour

Info aux malades en milieu hospitalier
Partager cet article
Repost0