Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 août 2017 1 21 /08 /août /2017 17:07

Sujet Thèmes du jour

"Vous sentiez vous coupable de boire trop"

Compte rendu : Les prénoms sont tous des pseudos.

Janou se cachait pour boire, cela signifie bien qu’elle se sentait coupable de trop boire.

Claude bis, achetait une bouteille de rhum et une éponge, pour que la caissière n’ai pas idée qu’il fut alcoolique.

Annie a pris conscience du fait qu’elle avait rendu ses enfants malheureux à cause de son alcoolisation. Mais il faut maintenant qu’elle vive avec ces antécédents car on peut avoir une action sur son présent mais absolument pas sur le passé.

Eric, ne se sentait pas coupable, il n’avait pas l’esprit assez clair pour analyser son comportement. Il ne pouvait avoir une réflexion sur la culpabilité.

Au CALME, les psychos lui ont dit qu’il était malade, il ne pouvait pas se sentir coupable d’être malade.

Janou avait honte de trop boire, c’est pourquoi elle se cachait.

A l’époque elle buvait du blanc ou du rouge en brique, de sorte qu’ils ne se différentiaient pas des jus de fruit. Surtout quand il faisait des corses avec de la famille.

Si c’était maintenant, elle achèterait des cubis.

Eric, l’alcool lui a permit de s’échapper.

Henri, a la culpabilité parce qu’il ne pouvait rien faire d’autre que boire. Il buvait, il pissait, il buvait, il pissait…

IL se sentait coupable tant qu’il était avec sa compagne.

Annie elle se sentait coupable en raison du regard de l’autre, il y avait des reproches dans ces regards.

Alcoolisé elle ne se sentait pas coupable, mais c’est le lendemain qu’elle battait sa coulpe, un jour sa fille lui a reproché de l’avoir frappée la veille, mais elle ne savait pas pourquoi, elle, elle  savait qu’elle était alcoolisée et qu’elle ne se rappelait plus l’avoir giflée. Elle s’est senti coupable non pas d’avoir bu, mais plutôt d’avoir frappé sa fille alors qu’elle n’avait rien fait.

Eric était menteur, tricheur, calculateur mais ces comportements faisaient parti de son alcoolisme. Quand il trichait il ne se sentait pas propre, il était mal dans sa peau.

Dans l’alcool, il ne pouvait pas être coupable, c’est à l’arrêt de l’alcool qu’il s’est rendu compte de sa culpabilité.

Henri s’est éloigné de sa famille, parents, épouse et enfants afin qu’ils ne se rendent pas compte qu’il buvait.

Annie était très fusionnelle avec sa Maman, Coupable envers ses enfants, elle se rend compte qu’elle était injuste avec sa mère.

Lino, après cinq passages par la case prison, s’en voulait de ne pas s’être arrêté plus tôt. Il n’a jamais su s’arrêter de boire car il n’arrivait pas à trouver la juste quantité d’alcool qu’il pouvait ingurgiter sans perdre le contrôle de lui-même.

Il n’a jamais su s’arrêter quand il était en java et souvent il lui arrivait de boire un verre de trop pour tomber dans un trou noir.

Claude bis, à la Turbie, ses amis lui avaient autorisé de boire toute la partie droite de la cave et de ne pas toucher à la partie gauche, à partir de ce moment il n’avait plus la culpabilité où tous lui interdisaient de boire quelque alcool que ce soit. Ce fut le début de sa déculpabilisation et sa prise de conscience pour se faire soigner.

A Bleterant, en fin de cure, il a rebut avant de prendre le train.

Michèle a commencé à culpabiliser quand elle s’est rendu compte qu’elle avait un problème avec l’alcool. Elle se sentait coupable de ne pas faire tout ce qu’il fallait pour bien élever ses enfants.

Résultat de recherche d'images pour "Vous sentiez vous coupable de boire trop"

Repost 0
Published by SANSAS
commenter cet article
12 août 2017 6 12 /08 /août /2017 12:31

Sujet Thèmes du jour

"Dépression, anxiété, irritabilité et alcool"

Résultat de recherche d'images pour "Dépression, anxiété, irritabilité et alcool"

      Compte rendu : 

Les prénoms sont tous des pseudos. 

Mado a une fragilité en continu. Avant de se soigner elle compensait avec l’alcool.

Actuellement elle ne sait pas où elle en est. Elle se sent comme une coquille vide, c’est intérieur mais c’est fort.

En sortant de cure le Psychiatre l’a mis sous antidépresseur à haute dose, cela la mettait minable, elle devenait un zombi. Quand elle a décidé d’arrêter les médicaments il y a eu un grand mieux.

Le sport l’a beaucoup aidé.

Actuellement elle vit des moments douloureux. Sa paix intérieure est toute relative.

L’arrêt de l’alcool lui a permis de maitriser son irritabilité, mais sa déprime continue et elle ne veut surtout plus de médicaments.

Henri a recommencer à dessiner, mais le sport il ne sait plus ce que cela veut dire.

Mado, avait le théâtre pour aller mieux après la cure, malheureusement la pièce qu’ils répétaient n’a pas eu l’autorisation d’être jouée. Elle attend avec impatience un nouveau contrat pour jouer.

Maintenant elle a besoin que quelqu’un la tire pour avancer.

Bernard n’est plus énervé, il y a quelques mois il aurait explosé quand on lui faisait une crasse comme aujourd’hui.

Maintenant il relativise et trouve que ce n’est pas grave d’avoir perdu 2000 €.

Il n’est plus dépressif grâce au Calme.

Il a des envies maintenant, c’est de faire ce qu’il y a à faire sans reporter au lendemain…

Avant de se soigner il a eu un parcours assez chaud avec des tentatives de suicide.

A 22 ans, il fumait énormément de shit, et il se sentait inutile sur cette terre.

Maintenant la SOMA l’aide beaucoup pour rester zen et ne pas exploser.

Il continue à fréquenter ses amis qui boivent mais il s’est aperçu qu’ils buvaient moins.

Claude bis, à la Turbie ses amis ne boivent plus du tout depuis qu’il a fait sa cure, ils trouvent que l’alcool ne leur apporte rien de positif mais plutôt des ennuis de santé et de bien être.

Annie ne sait pas si l’alcool est arrivé avant la dépression ou le contraire mais ce qu’elle sait c’est qu’elle a été dépressive quand elle consommait de l’alcool.

Le milieu qu’elle fréquentait à l’époque était très alcoologène, elle était toujours angoissée et l’alcool est venu pour la calmer.

Louis est un peut comme Annie. Le stress est amoindri par l’alcool.

 La dépression l’a poussé à boire, il lui permettait de ne plus penser. Il est devenu irascible surtout en cas de manque. Quand on boit on ne se respecte même plus, alors je suis devenu dépressif.

Georges alcoolisé il n’avait pas de dépression, mais à l’arrêt de l’alcool il est devenu dépressif, c’était plutôt de l’anxiété.

Il a une maladie neurologique ou il n’arrive pas a déconnecté la réalité du virtuel. Cela est probablement du aux multiples drogues dures qu’il a utilisé très jeune.

A part une piqure tous les trois mois, il ne prend plus de médicament contre la dépression.

Sabine, dans chaque témoignage elle retrouve quelque chose qui lui appartient. Mais elle ne sait toujours pas si la dépression est venue avant ou après l’alcool.

Mado avait passé un concours administratif dont le résultat devait l’amener à un travail très intéressant, mais elle a raté cet examen pou 2/100 de points, c’est ce qui l’a amené à l’alcool parce que elle s’est sentie nulle.

Raoul, les trois termes du thème le laissent perplexe. A l’arrêt de l’alcool je me suis aperçu de ce que j’avais fait, je me rends compte que je ne pouvais plus rien gérer.

La vie est complexe, il y a des gens qui croient en eux et qui ne comprennent pas que l’on puisse perdre le contrôle de sa vie.

Il y a déjà de la sensibilité et avec l’alcool on montre sa faiblesse.

Claude bis il se voit bien comme Annie, la dépression l’a entraîné à l’alcool. Plus il buvait, plus il était dépressif et son irritabilité est importante, encore maintenant quinze ans après avoir arrêté l’alcool.

Quand il était hospitalisé en psychiatrie (durant un an) les médecins l’ont déclaré en ALD puis ensuite il a été mis en invalidité et sous curatelle.  Il est très anxieux et voudrait une solution avant d’avoir fini de poser le problème.

Après son divorce, il se retrouvait seul et il s’est mis d’abord à la Vodka orange et ensuite cela ne suffisant pas il est passé au Rhum.

Jules, au suicide de son frère il est tombé dans la dépression grave, il a consommé toutes les drogues qu’il avait sous la main, héroïne, Cocaïne, il est devenu anorexique, hospitalisé à sainte Marie ne pesant plus que 45 kg, il est maintenant maniacodépressif et doit prendre des régulateurs de l’humeur. Mais il est difficile de trouver le bon dosage et le médecin continuent à rechercher le bon dosage.

Lino était speed et méchant, maintenant il est devenu speed et gentil.

Repost 0
Published by SANSAS
commenter cet article
7 août 2017 1 07 /08 /août /2017 17:24

Sujet Thèmes du jour

"La compensation après l'alcool"

Résultat de recherche d'images pour "La compensation après l'alcool"

Image associée

      Compte rendu : 

Les prénoms sont tous des pseudos. 

 

Bernard a voulu se faire plaisir à  la sortie du Calme. Il a commencé à bien manger.

C’était pour se gorger d’endorphine pour ne pas penser à consommer.

Eric a fait beaucoup de sports et d’exercices physiques. Pour compenser il s’est remis à fumer du cannabis. Mais très rapidement il a supprimé cette compensation qui n’en était pas une.

Il a pensé aux femmes et à l’amour.

Bernard, avait aussi pensé au cannabis mais cette fumette lui a trop fait pensé à la dépendance et donc à la rechute vers l’alcool possible.

Ca ne lui a servi à rien car il avait peur du risque.

La réflexion lui a permis de ne pas reprendre un verre.

Lino essaye de comprendre parce qu’il sait que le cannabis amoindrit les défenses normales.

Eric, entre 20 cigarettes de cannabis journaliers avant la cure et une cigarette après, ça lui a permit de comprendre que la fumette ne lui servait à rien.

Mado s’est mise à la course à pied, elle voudrait bien continuer maintenant mais il fait trop chaud.

Bernard fait beaucoup de Soma d’urgence qu’il a appris au Calme. Le principe est de se crisper fortement et de se relâcher brusquement : avec pour conséquence la fin de l’énervement.

Il essaye maintenant la méditation en pleine conscience

Annie met des CD de relaxation actuellement, cela lui permet de s’endormir très vite.

Eric, s’est mis au Qi qong à la sortie de cure.

Henri, s’est mis à faire de la cuisine, parce qu’alcoolisé il ne mangeait que des cochonneries. Il faisait de la cuisine pour deux et en mangeait alors quatre jours.

La casserole lui parlait.

Le dessin lui a permit de se concentrer, car autrement il ne sait pas le faire.

Raoul a reprit possession de lui-même, il a voulu savoir ce qui l’avait poussé vers l’alcool. Sa cure au Calme ne lui a pas trop servi parce qu’il a entendu des témoignages atroces qui lui ont interdit de chercher chez lui les causes de son alcoolisation.

Maintenant il va reprendre le sport a haut niveau.

Eric, pour lui les témoignages très durs qu’il a aussi entendu au Calme lui ont permit de relativiser.

Bernard, pour lui ces témoignages ont eu un effet miroir sur lui, ce qui lui a permit d’avancer vers sa compréhension. Il a passé un cap et peut maintenant penser à lui.

Michèle après la cure elle s’est rapprochée de la nature, elle a fait de la soma et après sa rechute elle s’est mise à la danse et en est ressortie droguée.

Jules fait maintenant du bénévolat à la croix rouge, il faut qu’il s’occupe et ne peut plus travailler car il est en invalidité.

En sortant de cure il s’est mis à manger et a engouffrer n’importe quoi. Il a compensé le manque d’alcool par le sucre.

Il a aussi compensé avec le shit, mais très vite il s’est aperçu que cela pouvait l’entraîner vers la rechute alcoolique. Le shit était sa façon de décompresser.

Sabine, ce n’est pas gagné encore, elle gamberge beaucoup, elle fait de la relaxation.

Annie a compensé avec la nourriture. On lui a d’abord mis un anneau gastrique et ensuite elle a fait un by pass.

Eric, l’alcool le remplissait il fallait trouver autre chose pour se remplir. Il ne pouvait lutter pour tout, c’est pourquoi il fallait qu’il compense.

Claude bis a compensé à la sortie de cure en faisant beaucoup de vélo, son compagnon de cure en faisait beaucoup et lui a suivi.

Il s’est mis a l’informatique, il a alors acheté un vieil ordinateur qui était un vrai bourrin et il en a fait une voiture de course.

Il s’est investi dans l’association en est devenu trésorier.

Il a fait beaucoup de relaxation.

Il est retourné pendant des mois à Saint Christophe, il allait également à Gioffredo. Il a réussi a lever sa mise sous curatelle.

 

 

Repost 0
Published by SANSAS
commenter cet article
7 août 2017 1 07 /08 /août /2017 17:12
Repost 0
Published by SANSAS
commenter cet article
28 juillet 2017 5 28 /07 /juillet /2017 14:59

Sujet Thèmes du jour

"Le détachement de la personne abstiennent avec l’alcool"

      Compte rendu : 

Les prénoms sont tous des pseudos. 

Annie,  C’est seulement ne plus faire attention à l’alcool. En sortant de cure elle faisait très attention. Dans les magasins, elle faisait en sorte de ne pas voir les bouteilles.

Eric, il n’y avait pas d’alcool chez lui en raison du risque d’en prendre sur un coup de blues. Dans les magasins il refusait de passer dans les rayons d’alcool

Chez les amis, il a refusé quelques invitations, sachant qu’il pourrait y avoir danger.

Maintenant il est détaché de l’alcool, la semaine dernière, il a pris au frigo une bouteille de bière et il l’a ouverte pour la donner au demandeur. Cette situation ne pouvait pas lui arriver après sa sortie de cure car il refusait même de toucher une bouteille d’alcool. L’alcool n’est plus un danger pour lui.

Raoul doit mettre loin de lui l’alcool.

Albert est allé dernièrement dans le rayon des alcools pour en voir le prix et constater tout le bénéfice financier qu’il a pu faire depuis son arrêt.

Bernard, a le regret devant une bouteille de vin car pour lui c’était un rituel, quant au Whisky, il les fuit car c’était la boisson avec laquelle il se torchait.

Ses gamma GT sont redescendu à 12 !!! Il est satisfait.

Henri, est très attiré par les dessins alors il a fui les publicités au début, maintenant il les analyse.

On ne l’invitait plus, parce qu’avant il était un bon vivant.

Dans les magasins, il ne passe plus dans le rayon alcool que pour, comme Albert, de voir le prix des alcools et se conforter dans les économies faites.

Lino était dérangé par les gens qui puaient l’alcool, maintenant il les supporte, mais point trop n’en faut. Il n’y a pas d’alcool chez lui.

Eric, attention apéro ne veut pas dire alcool. On peut prendre un apéritif sans alcool.

Annie a encore de l’apéro chez elle, mais il reste parce que plus personne ne prend de l’apéritif alcoolisé chez elle.

Albert n’a plus d’alcool chez lui, parce que toutes ses relations savent qu’il ne consomme plus d’alcool. Il y a parfois des amis qui viennent manger chez lui, ils viennent avec leur bouteille de vin et repartent avec.

Claude bis n’a plus d’alcool chez lui car sur les bouteilles d’alcool il y a une tête de mort.

Raoul, fait attention à tout, en particulier des microdoses. Il s’oblige à penser qu’il était un alcoolo.

Il est loin d’être détaché de l’alcool. Il a peur que quelqu’un lui offre un verre de Whisky.

Lino, il faut perdre l’habitude d’avoir un verre dans la main ? C’est comme la cigarette, le geste qui tue.

Janou, a son premier arrêt il y a plus de vingt ans, elle a mis deux à trois ans pour se détacher de l’alcool. Quand elle a vu la publicité pour le Baclofène elle s’est dit qu’enfin elle pourrait aller à un apéro et boire « comme tout le monde », quelle catastrophe !!! Rechute importante, passage par les psychotropes, Selincro et huit jours d’hospitalisation car allergique et un an pour se décider à revenir à alcool zéro.

Maintenant elle se retrouve complètement détachée de l’alcool.

Bob, pour se détacher de l’alcool, il s’est entouré que de personnes qui ne buvaient pas. Les gens qui venaient le voir chez lui savaient qu’il ne buvait plus et qu’il ne leur offrirait aucune boisson alcoolisée.

Claude bis, il est très embêté quand il va chez des personnes qui savent qu’il ne boit plus d’alcool, alors pour lui faire plaisir ils achètent des boissons sans alcool, mais la seule boisson qu’il apprécie c’est l’eau et de préférence pétillante.


Michèle, a encore une bouteille de champagne chez elle, qui date d’avant son entrée en cure. Maintenant elle ne fréquente que des personnes qui ne boivent pas d’alcool.

Bernard, plus d’alcool chez lui.

Il a franchi plusieurs paliers, car il a fait de nombreuses cures.

Après sa dernière sortie de cure, il comptait les jours qui l’éloignaient de l’alcool.

Il faut donner du temps au temps.

Repost 0
Published by SANSAS
commenter cet article
20 juillet 2017 4 20 /07 /juillet /2017 12:04

Sujet Thèmes du jour

"Alcool et médicaments psychotropes"

Résultat de recherche d'images pour "Alcool et médicaments psychotropes"

Repost 0
Published by SANSAS
commenter cet article
13 juillet 2017 4 13 /07 /juillet /2017 13:53

Sujet Thèmes du jour

 "La loi EVIN ou publicité sur l’alcool"

Repost 0
Published by SANSAS
commenter cet article
6 juillet 2017 4 06 /07 /juillet /2017 14:15

Sujet Thèmes du jour

" La RdR D "

Repost 0
Published by SANSAS
commenter cet article
1 juillet 2017 6 01 /07 /juillet /2017 11:25

Sujet Thèmes du jour

"Alcool pendant les vacances"

Résultat de recherche d'images pour "alcool pendant les vacances"

Repost 0
Published by SANSAS
commenter cet article
22 juin 2017 4 22 /06 /juin /2017 11:51

Sujet Thèmes du jour

"Les liens renoués"

Repost 0
Published by SANSAS
commenter cet article